Au revoir, Monsieur le Guetteur de Pontverre !

Vous avez définitivement rangé votre plume et votre encrier, pour rejoindre le cercle des écrivains chroniqueurs disparus.

Le 10 juin dernier, la diligence postale d’Aigremont s’est arrêtée à Vers-l’Eglise, vous êtes descendu, le cocher vous a longuement attendu, vous n’êtes jamais revenu. Dans sa grande malle placée juste au-dessus de l’essieu arrière, on a retrouvé vos chroniques, vos vieilles feuilles, vos courriers d’Aigremont, tous ces textes qui ont fait le bonheur des lecteurs de L’Echo de la Montagne, de L’Est Vaudois ou encore du Courrier de Leysin.

Quel délice de vous relire. Au café des trois Louis – le mineur, le pasteur, le professeur et le docteur – il fait bon vivre – Les areins – l’avalanche de la Murée – un anniversaire vaudois bien embrouillé, une pierre préhistorique bien méconnue, la ballade du temps passé, furent quelques uns de vos titres de chronique.

Passionné par l’histoire de la région, Leysin,  Les Ormonts, le Pays d’Enhaut, Aigle, Bex, Ollon, ou encore, la Seyte d’en Haut, la Seyte d’en Bas, le Revenandray, tant de lieux que vous aimiez décrire pour captiver vos lecteurs en quelques phrases.

La délicatesse de votre plume, le secret du verbe et vos connaissances tant historiques que littéraires ont fait naître chez vous l’art de l’écriture. Ce don nous a offert de voyager dans le temps, l’instant de vous lire.

Leurs Excellences de Berne, ces Messieurs de Lausanne, François Isabel, Emile Busset, C.-F. Ramuz, Rambert, Victor Hugo, Flaubert, et tant d’autres encore que vous aimiez citer dans vos courriers d’Aigremont comme témoins de notre passé.

Merci de nous avoir fait partager votre passion. Au revoir, Monsieur Roger Rochat.

Les Diablerets, juin 2013
Christian REBER

1 commentaire sur Au revoir, Monsieur le Guetteur de Pontverre !

  1. je tombe sur cet article. beaucoup de souvenir félicitation à Christian Reber pour ces belles paroles. vive le cotterg

Laisser un commentaire