Un adieu au Groupe Cynologique des Ormonts

Ce groupe était venu aux Ormonts prendre des cours de chiens d’avalanche. (Photo archive Cynologie Romande)

En 1959, pour répondre à un besoin vital, quelques valeureux montagnards ont décidé de former un groupe permettant d’engager des chiens dans la recherche de victimes d’avalanches dans les Alpes Vaudoises, sous le nom de « Groupe de chiens d’avalanches des Ormonts et environs ». Ces pionniers et leurs chiens ont œuvré à la survie de personnes en danger et ont aidé des familles à faire le deuil d’êtres chers tragiquement disparus.

Chaque année un cours romand pour chiens d’avalanches, d’une durée de 4 jours, était organisé. De plus les conducteurs se retrouvaient chaque dimanche matin pour des entraînements sur des terrains près de la Lécherette, afin que leurs chiens soient prêts à intervenir.

50 ans plus tard, le rôle du Groupe des Ormonts n’avait plus son rôle premier, car l’évolution de la société en a voulu autrement.

Il est cependant resté un groupe de formation de base pour de futurs conducteurs de chiens d’avalanches, mais son rôle est devenu plutôt sportif et éducatif. En été, pour garder les chiens au top niveau, le flair, les quêtes et la classe sanitaire ont été les substituts au travail dans la neige. Des démonstrations de recherche en avalanche étaient organisées pour des classes d’enfants. Ces derniers appréciant avec grand plaisir le fait d’être retrouvé par les chiens et d’être en contact direct avec eux.

Le nom du groupe a été changé en « Groupe Cynologique des Ormonts SVC »

Dès 2008, alors que les lois se sont durcies pour les propriétaires de chiens, il était important d’aider ces personnes à continuer de se former et contribuer à ce que le chien reste pour l’avenir le « meilleur ami de l’homme ».

En janvier 2010 le Groupe a organisé son dernier concours « avalanche ».

Il était prévu d’organiser le « championnat suisse avalanche 2011 », mais la maladie du président ne l’a pas permis. C’était un coup dur pour tous.

Le manque de neige répétitif et le vieillissement des membres expérimentés n’ont pas permis de maintenir des entraînements.

Restait la possibilité de proposer l’éducation et les concours de travail. Cependant la population montagnarde en possession de chiens n’est pas assez nombreuse pour espérer donner des cours canins suivis, une fois l’enseignement obligatoire accompli.

N’ayant pas réussi à drainer de nouveaux membres, il était inévitable que le Groupe Cynologique des Ormonts disparaisse.

Une page s’est tournée dans la région et une société a disparu fin 2016.

C’est avec beaucoup de nostalgie que j’ai écrit ces quelques mots, avec l’espoir que ces 58 ans du « Groupe des Ormonts » au service de la population restent encore un peu dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.

Un grand merci à tous ceux qui avec leurs chiens se sont portés au secours des victimes d’avalanches. Certains d’entre-eux ont déjà quitté ce monde. Ne reste qu’un petit noyau qui espérons-le vivra encore de belles années.

Evelyne Oguey
Lettre publiée le 24.07.2017

Laisser un commentaire