Les Mosses: mycologie, chasse et pêche à l’honneur durant deux jours

Photos Yvan Zbinden

Un soleil éclatant illuminait les Ormonts en ce week-end du Jeûne, des conditions idéales pour les organisateurs de cette première exposition consacrée aux champignons, à la chasse et à la pêche.

En pénétrant dans la grande salle de l’Espace Nordique, votre regard était immédiatement attiré par une superbe collection d’animaux naturalisés, dont le fameux lynx tué sur la route en avril dernier à proximité de La Comballaz, mais aussi les proies favorites de nos chasseurs, cerf, chamois, chevreuil, bouquetin ou sanglier. L’ours, le loup, le renard et plusieurs mustélidés ont également fait l’admiration des spectateurs, ainsi que de magnifiques oiseaux tels que le grand-duc, l’effraie, le grand corbeau, la pie, le tétra, la bécasse et plusieurs passereaux.

Une impressionnante exposition de champignons, environ 140 espèces, tous étiquetés, ont permis aux mycologues en herbe d’apprécier les difficultés à différencier et reconnaître les innombrables variétés de champignons qui peuplent nos forêts et nos prés. Jean-Luc Tordeur, expert VAPKO en mycologie et contrôleur de champignons du Val d’Illiez, était présent pour donner de précieux renseignements et conseils à un public très attentif. La mycologie est une science qui évolue encore, car les champignons n’ont pas encore délivré tous leurs secrets. Plusieurs champignonneurs ont d’ailleurs profité d’apporter leur récolte pour contrôle. Et surprise !!! Deux ou trois paniers contenaient des espèces toxiques. L’expert a été très clair : « Si ces personnes avaient consommé leur récolte, elles se seraient trouvées… très mal… ! » Donc, pour le champignonneur amateur, la sécurité passe par un contrôle exécuté par une personne agréée.

Les amateurs de pêche ont également eu droit à leur plaisir. La Société des Pêcheurs des Ormonts, sous la houlette de son Président Yvan Zbinden, avait installé deux bassins. Dans le plus petit, trois magnifiques brochets, dont deux pesant entre 5 et 8 kg, vous observaient d’un œil noir en attendant d’aller garnir les assiettes de quelques amateurs de requins d’eau douce. Dans l’autre bassin, plus d’une centaine de belles truites attendaient un sort guère plus réjouissant, puisqu’il était possible de les emporter, vidées, après les avoir pêchées. Pour les spécialistes, des membres du Club « Ami Mouche », venus tout spécialement de la Riviera lémanique, nous ont dévoilé leur art en fabriquant des mouches plus vraies que nature et irrésistibles pour les truites les plus gourmandes, et en fouettant avec élégance… dans le pré voisin… avec leur canne étonnamment flexible et en déposant leur appât avec une précision quasi millimétrique.

Quant à Jean-Claude Geinoz, il exposait une très belle collection de couteaux de chasse et de pêche de sa fabrication.

Yves Pfund, surveillant permanent de la faune et fin connaisseur de la nature, s’est montré très intéressé par les trois volets de l’exposition.

Deux artistes ont également animé la manifestation. Jean-Pierre Ramel, artiste animalier, a présenté une superbe collection de photographies et de découpages. Quant à Daniel Berruex, il nous a révélé en « live » ses talents de sculpteur sur bois et nous a prouvé que des mains de chasseur peuvent avoir des doigts de dentellière.

Les organisateurs avaient pensé à matérialiser le plaisir des yeux par celui du goût. Soupe à la courge, civet de chevreuil, croûtes aux champignons, friture de perchettes et filets de perches ou encore escargots ont excité les papilles gustatives de nombreux amateurs de délices automnales.

Ce fut une superbe fête qu’Olivier Dancla, Président de l’Amicale organisatrice, Roland Dufey, Roland Guhl et Patrick Humbert, ainsi que tous leurs amis qui ont bénévolement apporté leur aide, tiennent à renouveler l’année prochaine en y apportant probablement quelques idées nouvelles.

 Jean-Pierre Fierz

Laisser un commentaire