La Forclaz: en quête des vraies valeurs de l’existence, l’aide-infirmière a choisi de devenir bergère

Complément photographique à l’article paru dans Le Cotterg d’août

Durant plusieurs années, Christiane Krieger-Mayor (50 ans) était aide-infirmière en soins palliatifs. «En aidant les gens en fin de vie, je voulais aller à l’essentiel, dit-elle. Mais il y a un terrible effet miroir. C’est prenant. Lourd».

Ça devient carrément insupportable pour elle, quand meurt son papa. Christiane se remet alors en question. A besoin de réfléchir sur le sens de la vie. Elle prend des cours, se fait aider par Jean-Pierre Vittoni (dit Pepone), moutonnier à La Forclaz. Elle devient bergère. Cet été, Christiane Krieger-Mayor se retrouve seule dans le cirque rocheux impressionnant du Plat de Châtillon (1’800 m. d’altitude), au-dessus de Taveyanne, avec les 200 moutons confiés par Pepone.

1 commentaire sur La Forclaz: en quête des vraies valeurs de l’existence, l’aide-infirmière a choisi de devenir bergère

  1. Admirative, je ne pense pas que j’en aurais le courage !

Laisser un commentaire