Un grand merci à tous les travailleurs de la neige !

Le sujet le plus discuté, ces jours dans les cafés et dans la rue, après les élections communales, est « le manque de neige » de cet hiver spécial.

Grâce à l’enneigement artificiel et au travail inlassable des chenillettes qui repoussent la neige, nuit après nuit sur la piste, notre domaine skiable est resté ouvert sans interruption.

Quand à la piste de luge, elle est tout simplement magnifique !

Quel plaisir de dévaler cette piste en compagnie d’enfants qui crient de plaisir. Avec les températures glaciales de ces derniers jours et les tas de neige, ressemblant à des séracs, stockés au bord de la route, on se croirait au Grand Nord. Justement, ces tas de neige qui ont été transportés là par un ballet incessant de camions et de fraiseuses pour enneiger cette route, quel travail !

Bien sûr qu’en premier lieu, c’est pour garantir un entraînement de sécurité sur neige pour les véhicules Mercedes, mais dès l’après-midi et la nuit, ce sont les lugeurs qui en profitent un maximum.

Un grand merci à tous ces travailleurs de nuit, les « chenilleurs » des remontées mécaniques, l’entreprise Mercedes, l’entreprise Busset avec ses camions et fraiseuses et à Claude Pachoud avec son Unimog.

Doris Mermod, février 2011

Laisser un commentaire