La télécabine d’Isenau, ainsi que les installations sommitales du domaine, resteront fermées cet hiver 2017-2018

Les partenaires impliqués dans le renouvellement de la télécabine d’Isenau, soit TéléVillars-Gryon-Diablerets (TVGD SA), en tant que propriétaire et exploitant des installations, la Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau et la Commune d’Ormont-Dessus ont renoncé à poursuivre les démarches pour ouvrir l’installation cet hiver. Après discussion avec l’Office fédéral des transports (OFT), ils se focalisent désormais sur la mise à l’enquête en vue de la nouvelle installation ainsi que sur des solutions alternatives pour cet hiver.

La télécabine d’Isenau, ainsi que les installations sommitales du domaine resteront fermées cet hiver. Au vu des délais et pour ne pas prétériter la réalisation de la nouvelle installation, les partenaires impliqués dans le renouvellement de la télécabine d’Isenau soit TéléVillars-Gryon-Diablerets (TVGD SA), en tant que propriétaire et exploitant des installations, la Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau et la Commune d’Ormont-Dessus ont renoncé à poursuivre les démarches pour la réouverture cet hiver.

Rappelons que la Commune d’Ormont-Dessus avait déposé une nouvelle demande de prolongation de concession auprès de l’Office fédéral des transports (OFT) ce printemps, afin de pouvoir exploiter l’actuelle télécabine d’Isenau. Pour cela, certaines adaptations auraient été nécessaires. Après discussion avec l’OFT, les partenaires sont arrivés à la conclusion que les délais sont trop courts pour mener à bien les démarches requises.

Des solutions alternatives pour cet hiver

Les partenaires travaillent désormais sur deux axes: l’un à courte échéance, afin d’aménager des infrastructures et animations alternatives pour cet hiver. Une offre pour skieurs débutants sera développée et améliorée au village pour permettre l’apprentissage du ski. Le domaine d’Isenau sera par ailleurs accessible en peau de phoque et raquette le long d’une piste préparée. La Fondation pour la défense des intérêts d’Isenau a mis en place un groupe de travail qui va élaborer un programme d’animations du secteur d’Isenau.

Mise à l’enquête de la nouvelle télécabine

Le dossier de la nouvelle télécabine Garaventa de 8 places vient d’être déposé à l’Office fédéral des transports. Il devrait pouvoir être mis à l’enquête publique en automne dans la perspective d’une réouverture du domaine pour la saison d’hiver 2018-2019. D’un débit de 980 pers/h. (contre 600 pers/h. actuellement) et extensible dans un deuxième temps à 1200 pers/h., elle est devisée à CHF 12.5 mio. Ce projet redimensionné valorise les éléments actuels qui peuvent être conservés, notamment la dalle de la station de départ actuelle et le bâtiment d’arrivée qui servira de dépôt pour ranger les cabines. La nouvelle arrivée sera construite devant la station actuelle. Le tracé reste identique au tracé actuel. La convention relative à l’installation et la garantie de déficit a, quant à elle, été signée entre les 3 partenaires (TVGD SA, Commune, Fondation) ; elle fixe un plan de route clair et précis pour la construction et l’exploitation de la nouvelle télécabine.

Domaine du Meilleret

Quant au remaniement du domaine du Meilleret, notamment en vue d’accueillir les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne 2020, il a commencé la semaine dernière avec la mise à l’enquête (jusqu’au 28 septembre) de la nouvelle télécabine 10 places qui reliera les Vioz aux Mazots. Installation qui remplacera l’actuel télésiège et le téléski de la Jorasse. Divers aménagements de pistes sont également au programme: l’élargissement de la piste de la Jorasse, qui nécessite de défricher de la forêt et sera compensé par des reboisements et renaturations. Mais également la création d’un tunnel de 70 mètres de long qui permettra le croisement sécurisé de deux pistes et, notamment, la tenue de compétitions sans devoir fermer une partie du domaine aux autres skieurs.

Malgré la déception de n’avoir pas pu ouvrir le domaine d’Isenau cet hiver, la perspective du renouvellement d’Isenau pour l’hiver 2018-2019 et l’optimisation du domaine du Meilleret, combinée à l’accueil des JOJ en 2020, enthousiasme les partenaires.

(Comm.)

3 commentaires sur La télécabine d’Isenau, ainsi que les installations sommitales du domaine, resteront fermées cet hiver 2017-2018

  1. Merci Le Cotterg pour cette nouvelle…
    Maintenant que la décision est prise pour la nouvelle télécabine, l’OFT pourrait accorder au moins pour l’hiver une autorisation. Donc sinon, elle est dangereuse et pour elle le risque d’accident existe réellement… Hum… Entre l’OFT, BPA et OFROU on a de belles paires de cravatés trouillards à Berne. Que ça doit perler sous leur chemise blanche…

    Quand même on n’en est pas à relier des stations ou certains projets des Alpes Vaudoises 2020 qui ont été laissés malheureusment de côté, mais simplement remplacer une petite télécabine ultra rentabilisée et antédiluvienne (même si je l’adore, combien de fois je suis venu aux Diablerets rien que pour elle !!!!) SI les querelles de clocher n’avaient pas existé, on aurait déjà sa remplaçante et le HUB du Meilleret….
    J’arrive pas à concevoir qu’à l’intérieur même d’une station de ski où on s’accorde que cette remontée et ce secteur est important (mais une liaison facile avec le Pillon serait bienvenue, juste 1 remontée suffit!) on n’arrive pas à s’accorder. C’est bien pire encore que de ne pas réussir à sauver le Super Saint Bernard isolé par exemple ou le Pic Chaussy, lui aussi logique vu la hauteur (neige) et l’exploitation estivale possible.
    Courage aux Diablerets et à ce beau domaine des Alpes Vaudoises.

  2. c’est lamentable … Les Diablerets sont une station de ski familiale, et en permettant par une cascade de bêtises et de négligences la fermeture du site d’Isenau cet hiver, alors qu’Isenau est le site le plus ensoleillé et le seul adapté aux petits et aux skieurs débutants, on risque une désaffection de la clientèle qu’il sera toujours difficile de récupérer. Les hôteliers et commerçants des Diablerets n’avaient vraiment pas besoin de ça. Il n’y a plus qu’à espérer que le projet Isenau, ramené à de plus justes proportions, réussisse enfin, et qu’on trouve des trésors d’imagination et de communication pour dynamiser la station et lui rendre son lustre: c’est un ravissant village dans un merveilleux endroit, qui mérite bien mieux que de subsister péniblement comme satellite de Villars …

  3. Depuis plus de 50 ans et plusieurs générations, nous venons régulièrement aux Diablerets l’été .
    Hélas, cette année la déception fut grande de voir que les fameuses cabines rouges ne marchaient pas et qu’il fallait emprunter une navette pour monter à Isenau .
    Les cabines rouges font partie de l’identité des Diablerets, et réjouissent petits et grands pour partir faire des ballades depuis Isenau. Malgré l’amabilité du chauffeur, la navette ne remplit absolument pas la même fonction: contraignante sur les horaires, trajet sur la route au lieu des prairies, durée, etc….
    Bref, si l’année prochaine, les cabines ne marchent toujours pas, il est à craindre que nous abandonnions ce village si charmant et auquel nous étions très attachés, pour aller voir ailleurs ….
    Question : que cache ce problème de cabines et qui est derrière ?
    Bien à vous
    Mr et Mme Renard

Laisser un commentaire