Ormont-Dessus: noms de rues et numérotation

Merci de prendre note que l’article original a été modifié le 16.09.2010, la version ci-dessous est à jour.

Avis aux propriétaires de chalet(s), appartement(s), de commerce(s), d’hôtel(s)
et restaurant(s).

La confédération, dans le cadre de l’harmonisation des registres, a demandé aux communes d’actualiser les données de chaque bâtiment abritant une habitation ou une activité, notamment en lui attribuant une adresse officielle qui sera utilisée par tous les services publics, aussi bien au niveau communal que cantonal ou fédéral, soit les administrations, le service du feu, la police, les services des urgences ou encore la poste.

En effet, avec l’entrée en vigueur du nouveau droit fédéral, la dénomination de l’ensemble des rues habitées devient obligatoire et les communes sont compétentes pour attribuer les noms de rue ainsi qu’une adresse officielle à chaque bâtiment par un numéro d’entrée, matérialisé par une plaque apposée sur le bâtiment. Attention à ne pas confondre avec le numéro de l’assurance incendie.

Une liste complète incluant tous les bâtiments existants ayant été élaborée, nous vous informons que nos services procèderont, dès le mois d’octobre, à cette numérotation et à la pose des plaques. Nous prévoyons ensuite de reporter ces numéros sur les données fédérales qui seront reprises dans nos fichiers informatiques.

Pour des questions d’harmonisation, la commune se chargera de commander les plaques numérotées et procédera elle-même, pour en garantir la visibilité depuis la rue principale, à leur installation. Une fois le travail effectué, un émolument unique de TTC CHF 45.00 vous sera perçu, intégré à une prochaine facturation du service administratif.

Au début 2011, chaque habitant et chaque propriétaire recevra une information avec son numéro d’entrée officiel qu’il devra dorénavant utiliser dans toutes ses démarches administratives. Le nom de chalet, utilisé jusqu’à ce jour, pourra continuer à figurer sur les adresses selon les voeux des personnes mais ne sera plus obligatoire.

Nous regrettons de devoir, à l’instar des grandes villes, instaurer cette numérotation, bien moins « champêtre » que nos noms de chalets mais il convient d’admettre la difficulté à obtenir des dénominations auprès des propriétaires ou de les faire modifier en cas de redondances, qui rend bientôt impossible de trouver une adresse pour les services publics ou sociétés de livraison qui, bien souvent, doivent se renseigner à la maison de commune ou à l’office du tourisme.

Nous vous remercions de votre diligence à l’égard de nos collaborateurs ainsi que de votre compréhension face à cette nouveauté et vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

La Municipalité

Laisser un commentaire