De Lorétan à l’aigle Sherkan au Festival du Film des Diablerets (du 6 au 13 août 2011)

Le Festival du Film des Diablerets. Une tranche de vie, avec l’exploit et l’aventure humaine, le goût du risque et l’approfondissement de soi. Mais aussi le drame humain et la perte du héros, l’éveil d’une passion sur un continent lointain, les épousailles du ciel et de la terre entre sports extrêmes et show aérien, les moments de plaisir à deviser dans l’ambiance conviviale de la cantine, à échanger des expériences ou à se remémorer. Ehrard Lorétan dont les propos à la remise du Mérite Alpin en 2009 résonnent encore dans l’esprit de tous ceux qui purent l’entendre. Le respect de la montagne, l’exigence, l’humilité et la passion. Apparition d’un Seigneur qui s’est désormais, et à notre grand désarroi, fondu dans notre souvenir au moment où on l’attendait le moins. Hommage lui sera rendu le dimanche 7 août. Cet événement ne comblera pas le vide, mais permettra de se dire qu’il faut mettre inlassablement nos pas dans ses pas, qu’il a fait la trace pour regarder vers le haut, au-delà des cimes qu’il aimait tant, se fortifier à l’évocation de sa quête spirituelle, son chemin personnel d’homme confronté aux plus grandes joies et aux plus profonds drames.

Le Festival explore des mondes proches ou lointains. Cette année, nous allons en Chine, à la découverte des montagnes bleues. En présence d’Olivier Balma, formateur de guides chinois de haute et moyenne montagne, et Elie Chevieux, grimpeur remarquable qui revient tout juste d’expédition, avec dans leurs besaces des photos, des films et des témoignages. Un show aérien et le retour de l’aigle sont programmés pour l’ouverture. Jacques-Olivier Travers et Sherkan seront là pour la première mondiale du film « Sherkan, l’aigle du Mont Blanc ». Ce sera l’un des moments forts du samedi 6 août  où vous seront proposés un show aérien concocté par Cyril Néri et la passionnante soirée Freeride. Le festival proposera également durant la semaine un regard sur le 3D, la rencontre avec l’équipe dirigeant du Festival d’Autrans et chaque jour, un accueil chaleureux sous la tente.

Cette nouvelle édition porte comme à chaque fois le label de l’aventure humaine, celle qui grandit quelque que soit l’altitude du sommet conquis.

Jean-Philippe Rapp
Directeur Festival du Film des Diablerets

A ne pas manquer

-Marie-Jeanne Rosat qui signera  son livre « Le mors aux dents » presque tous les jours. Un ouvrage empli d’émotion,  à la découverte de régions sauvages, des moments de bonheur partagés avec son attelage de chiens polaires.

-Christopher Watts qui expose ses photographies du Spitzberg et du Groenland sous le thème « Polarisation ». Plus sur www.cwiss.ch

Programme détaillé: http://www.fifad.ch/

Laisser un commentaire