Conseil d’Etat: enjeux électoraux droite/gauche

Note de la rédaction: nous informons nos lecteurs qu’à partir du vendredi 19 mai 2017 à minuit et selon l’usage, nous ne publierons plus de lettres de lecteurs ou de commentaires relatifs aux élections du Conseil d’Etat du canton de Vaud du 21 mai 2017. En revanche, nos colonnes vous seront à nouveau ouvertes après cette date pour commenter cette élection.

Le Cotterg

Amis du centre et de la droite : n’ayons pas d’état d’âme et ne nous trompons pas d’adversaires. Ces derniers n’ont pas hésité en ville de Lausanne à passer 6 candidats de sensibilités fort différentes… dont un popiste… pour n’en laisser qu’un seul à la droite.

Alors, même si nous avons éventuellement des réticences vis-à-vis d’Isabelle Chevalley et/ou de Jacques Nicolet, pensons et agissons stratégiquement et votons compact pour ce duo qui peut redonner une majorité de droite au Conseil d’Etat pour les 5 prochaines années.

Cela permettrai de recentrer les préoccupations sur la classe moyenne (p. ex. déductions augmentées des primes maladie, impôt sur la valeur locative, etc)  alors que les dépenses dites de sécurité sociale explosent (fr. 0,81 million pour Ormont-Dessous – budget 2016 et fr. 1,64 million pour Ormont-Dessus – budget 2016).

Philippe Treyvaud
Président de la section Les Ormonts du PLR
Lettre publiée le 18.05.2017

1 commentaire sur Conseil d’Etat: enjeux électoraux droite/gauche

  1. Il serait temps qu’une partie importante de la population se rende compte de la chance qu’elle a de pouvoir exprimer ses préférences. Qu’elle se rende aux urnes ! Il y a tant de pays dans lesquels le citoyen a juste le droit de la fermer… Un peu de reconnaissance, s’il vous plaît, envers un système perfectible, peut-être, mais encore le moins mauvais. Vive la démocratie !

Laisser un commentaire