Jacky Nicolier, une vie consacrée à la musique

Leysin10

Né aux Diablerets, il a fêté ses 85 ans le 4 octobre 2014… Natif des Ormonts, il y passe la première partie de son existence pratiquant diverses activités: musicien-compositeur, agriculteur, professeur de ski.

Sa grande passion est la musique champêtre. Il débute, enfant, par l’accordéon. Il joue en duo avec son copain Roger Pernet. Jacky choisit une clarinette pour son ami, qui ne la trouve pas à son goût. Ainsi, il décide de la garder et commence cet instrument en autodidacte, il complète sa formation par le saxophone. Et, c’est le déclic, la voix et la qualité très spécifique qu’il tire de ses instruments feront qu’aux premières notes de musique on reconnaîtra son style par son vibrato.

Sa longue carrière musicale enchaînera fêtes villageoises anniversaires, mariages, bals, mi-été, bénichon. Un des points culminants de son parcours restera sans nul doute le déplacement aux Etats-Unis avec une partie de l’organisation de la Fête des Vignerons 1977.

Le renom de son orchestre ne sera plus à faire. Dès lors connu loin à la ronde, des Ormonts, du Pays d’Enhaut, du Sannenland, des terres fribourgeoises, d’outre-Sarine à outre-frontière. Lors d’un de mes voyages à Munich dans la brasserie la plus cotée de la ville, un son particulier attira mon attention. Pour en être certaine, j’ai demandé au patron qui était l’auteur de ce CD, il me répondit: «C’est Jacky Nicolier de la Suisse».

Nombreux ont été ses partenaires musicaux et quelques adaptations ont été faites au fil des ans, avec Toni Haehlen, Walter Perreten et Simon Addor lesquels conduiront Jacky Nicolier à ses heures de gloire. Féru d’harmonies, il compléta sa formation en ajoutant le piano, la contrebasse, ces deux instruments qu’ il connaissait très bien pour les avoir joués.

Son œuvre d’une huitantaine de pièces de musique venant ainsi enrichir le répertoire du folklore suisse romand et alémanique. Sa toute dernière partition paroles et musique est dédiée à son chalet des Moilles.

Jacky Nicolier, un grand sportif

Pour compléter le portrait de notre ami, il faut savoir que Jacky reste un passionné de sports d’hiver: ski alpin, ski de fond sont suivies avec émotion, le saut à ski complétant l’éventail.

Lui-même, champion suisse de ski de fond relais à Saint-Moritz en 1953… médaillé d’argent aux Championnats du Monde Militaire en Suède. Vous l’aurez compris, le sport a également contribué à son équilibre et à son épanouissement durant sa vie.

Retraité depuis 10 ans, ayant encore pratiqué la campagne bien au-delà de son 65ème anniversaire, il vit depuis plus de 35 ans à Rougemont avec sa femme Denise. Il pratique encore quotidiennement la musique, nous pourrions même dire son Art de Vivre !

Nous te disons merci, cher Jacky, pour tout ce que tu as fait pour la musique champêtre et formulons nos meilleurs vœux de santé et de bonheur.

Ta famille, tes amis et les musiciens de ASM (association suisse des musiciens)

Nicky Frisch Pichard

1 commentaire sur Jacky Nicolier, une vie consacrée à la musique

  1. Bravo pour le message que malheureusement je n’ai pas vu.

Laisser un commentaire