Un base jumper américain se tue après s’être élancé du Scex Rouge

wDSC_5077_17REGAnightLR5-4C

Les sauveteurs, encore suspendus sous l’hélicoptère, atterrissent près du terrain de foot des Diablerets, sans le corps. Les recherches reprendront dans la journée de samedi. Photo prise cette nuit par Christophe Racat.

Vendredi après-midi, peu avant 16h00, deux adeptes de base jump se sont élancés depuis le Sex Rouge au-dessus des Diablerets. Après avoir manqué son départ, le deuxième sauteur a violemment heurté la falaise puis a fait une chute de plusieurs centaines de mètres. Il a été retrouvé, mort, par les sauveteurs dans un couloir très dangereux.

Vendredi 3 octobre 2014, à 15h56, la Centrale d’engagement et de transmission de la Police cantonale vaudoise a été avisée par la Centrale de la REGA à Zurich qu’un accident de base jump s’était vraisemblablement produit aux Diablerets. La REGA a engagé un hélicoptère et les sauveteurs de la Station de secours du CAS des Diablerets, ainsi que les gendarmes des Alpes vaudoises se sont rendus sur place où ils ont rencontré quatre adeptes de base jump qui se trouvaient avec la victime avant l’accident.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cinq personnes sont montées en téléphérique jusqu’au Glacier 3000 pour effectuer un saut en base jump depuis le Sex Rouge. Finalement seuls deux sauteurs expérimentés et équipés de combinaison « wingsuit » se sont élancés dans le vide. Le premier, un Allemand de 46 ans, a réussi son vol, alors que le deuxième, un Américain de 44 ans, après avoir manqué son départ a violemment heurté la falaise 100 mètres plus bas. Il a fait une chute de plusieurs centaines de mètres et terminé sa chute dans un couloir très difficile d’accès et dangereux. Deux sauveteurs ont été hélitreuillés par la REGA à proximité du corps de la victime où ils ont constaté son décès. En raison des mauvaises conditions de visibilité, l’hélicoptère de la REGA va tenter de récupérer les sauveteurs dans la nuit. Les opérations pour ramener le corps se poursuivront samedi dans la journée afin de ne pas mettre en danger les équipes de secours.

Le Procureur de service a ouvert une instruction pénale et les investigations sont menées par les gendarmes des Alpes vaudoises. Les opérations de secours ont nécessité l’intervention successive de deux hélicoptères de la REGA, de neuf sauveteurs de la Station de secours du Club alpin suisse des Diablerets, de quatre gendarmes des Alpes vaudoises et d’une patrouille de la Police cantonale bernoise.

(polcant)

Durant la nuit de vendredi à samedi, les deux sauveteurs se trouvant dans la falaise ont pu être hélitreuillés par un hélicoptère de la REGA. Durant la matinée de samedi, l’hélicoptère de REGA Lausanne a tenté à plusieurs reprises de déposer un membre de la Station de sauvetage du CAS des Diablerets dans la falaise où se trouve le corps du base jumper américain de Dallas, sans succès. Les conditions météorologiques changeantes et le manque visibilité ont contraint les sauveteurs à reporter les opérations à dimanche afin de ne pas les mettre en danger.

Laisser un commentaire