Les Diablerets: Nicole Frisch-Pichard signe son nouveau livre à La Hotte

C'était le 23 décembre dernier, Nicole Frisch-Pichard dédicaçait son livre « L'Escalier bleu / Femme de Champion » à la Galerie La Hotte, Les Diablerets.

Après la parution de son ouvrage « L’Escalier bleu », relatant notamment sa vie d’épouse auprès du champion de ski Willy Favre, Nicole Frisch-Pichard publie une suite de son autobiographie romancée – « Tombée dans la Baie des Anges » – où elle retrace sa vie à Nice, son immersion dans le monde du cinéma et dans son restaurant parisien, ainsi que ses voyages aventureux en Amérique du Sud. Un récit touchant et haut en couleurs.

L’auteure passera sur les ondes de Radio Chablais, le 13 octobre, à 11 heures. Le 21 octobre, elle dédicacera « Tombée dans la Baie des Anges » à la Galerie La Hotte, aux Diablerets, de 10h30 à 12h30. Le lendemain, 22 octobre, Nicole Frisch-Pichard dédicacera également son ouvrage.

« Tombée dans la Baie des Anges » aux Editions à la Carte: http://www.editions-carte.ch/editions/tombee-dans-la-baie-des-anges-806.html

3 commentaires sur Les Diablerets: Nicole Frisch-Pichard signe son nouveau livre à La Hotte

  1. en possession du livre depuis 24 h. ayant fait partie de la vie de cette écrivaine dans les années mentionnées page 158, il y a tort moral flagrant à l’égard des2 qui se sont occupées de l’auberge et à la page 159, l’auberge était toujours sous la direction de la copine lorsque Mr. L s’en est allé.
    Mis à part ça l’histoire ( romancée comme signalé par les éditions
    à la carte, l’est presque un peu trop à mon gout)
    Mais très bien écrit.
    mais néanmoins choquant pour les membres de la familles des 2
    accusés.

    Dolly Gabrielle Weymann-Othenin-Girard

    • Bien reçu votre commentaire concernant le roman de Nicole Frisch-Pichard et je vous remercie de vous être exprimé, comme on le souhaite sur ce forum. Seul bémol, on avait bien spécifié, en installant ce site ouvert à tous, que personne n’avancerait masqué. A savoir que tous les écrits devaient être signés par leurs auteurs. Le votre ne comporte pas de signature. Alors, je publie volontiers votre appréciation si… vous montrez virtuellement vos papiers (Hum!). Amicalement. Gilbert Pidoux

      • Sympa d’avoir signé (note pour le lecteur: votre paraphe a été rajouté après mon message ci-dessus). En fait, il s’agit d’un petit quiproquo: vous pensiez avoir signé votre commentaire initial avec votre adresse e-mail qui figurait effectivement au bas. Mais notre site est ainsi conçu que l’adresse e-mail de nos correspondants n’apparaît jamais aux yeux des lecteurs; seulement aux yeux des opérateurs. Et puis, une adresse e-mail n’est pas forcément une signature. Si bien que votre texte initial semblait anonyme pour le lecteur. Bon. Une chose est claire: je suis persuadé que vous ne vouliez pas avancer masquée. Mais vous comprenez, j’en suis sûr, que cette exigence est nécessaire pour protéger tous nos correspondants. Allez, sans rancune aucune, comme vous dites si bien. Merci de votre intervention. Et salutations les plus cordiales. Gilbert Pidoux

Laisser un commentaire