Assemblée générale du Musée des Ormonts

Samedi 24 mars 2012 à 10:00, le Salon Vert de la maison des Congrès reçoit les membres de l’Association du Musée des Ormonts. Il fait trop beau pour aller s’enfermer, seuls une vingtaine de personnes désirent suivre l’évolution statutaire de leur Musée. C’est souvent comme cela, lorsqu’on sait que le comité, sous la présidence de Blaise Chablaix, de Mary-Claude Busset, la conservatrice, et Caroline Cretton, la réceptionniste oeuvrent sans compter pour que le musée vive, d’année en année.

On sait que ça marche, on peut aller se promener sans crainte.

Pendant ce temps, le président dit son rapport, la lecture des comptes est donnée, le rapport des vérificateurs est lu, et la conservatrice, après avoir passé en revue l’exposition qui va se terminer incessamment (profitez de ses derniers instants, cela en vaut la peine!), annonce les suivantes, car le Musée des Ormonts n’est pas l’entassement de «vieilleries», dont les gens se débarrassent pour faire de la place, c’est un musée vivant et qui évolue en visant la qualité de ses expositions temporaires. Tiens, cela rime avec Bitter, eh oui, la prochaine préparation sera sur le Diablerets Bitter, avec dégustation du produit. Cela permettra aux visiteurs les plus purs et les plus angéliques, après avoir consommé avec plus ou moins de modération, de tenter de s’approcher du diable et de mieux en faire connaissance ! Car il ne s’agit pas seulement de s’intéresser à la vie du Diablerets Bitter, la conservatrice va diriger ses recherches sur l’origine de cette région dévolue à ce salopard qui nous met le bâton dans les roues de notre existence. Si les lecteurs du Cotterg ont des éléments intéressants concernant le Diable et le Bitter, Mary-Claude sera certainement contente de les compulser, et le cas échéant de les exposer. Madame Mariette Treina, qui a bien connu Monsieur Bitter, euh non, Monsieur je ne sais plus comment, raconte une anecdote qu’elle a vécue dans sa jeunesse.

C’est autour d’un Favre, à la recherche de ses origines, de nous expliquer sa démarche, démarche qui pourrait intéresser plus d’un, avis aux amateurs !

Pour clore l’assemblée générale, le président salue l’arrivée de Claude Massy et sa femme. Ce vigneron, animateur, politicien, et amis des Ormonts de 85 ans raconte ses aventures entre Guillon et Pillon sur un CD à acheter au Musée. Il ne résiste pas à raconter encore quelques plaisanteries ormonanches durant l’apéritif, et nous non plus !

Site internet du Musée des Ormonts: http://www.museeormonts.ch/

Jean Lugrin

Laisser un commentaire